Home > Dossiers / Previews / Tests > GC 2010 : Nous avons joué à Black Prophecy
gamigo_gamescom

GC 2010 : Nous avons joué à Black Prophecy

Lors de la Gamescom 2010, nous avons eu le plaisir de rencontrer Gamigo, l’éditeur de Black Prophecy sur leur stand.

Après une bonne demi-heure d’échange avec l’équipe de Gamigo, nous avions rendez-vous, un peu plus tard, pour tester le jeu avec eux.

Sur le stand, plusieurs autres jeux étaient jouables, tous sur le même modèle Free To Play, en vérité je ne pourrais pas vraiment vous donner leurs noms, tellement je me suis précipité sur le titre de Reakktor.

Début de la partie :

Création de son personnage : Un large panel d’options permet de personnaliser son avatar au niveau du visage.  D’un autre coté cela nous intéresse moyennement vu que vous passerez 90% du temps à piloter un vaisseau. Pas de points d’ expériences à dépenser en début de partie, le skill et les réflexes détermineront en grande partie l’issue d’un combat.

Le tutoriel se compose de différentes missions solo où on apprend progressivement les bases du pilotage, du tir et du crafting. Elles sont intéressantes et entrecoupées de cinématiques pour vous mettre dans le bain. L’histoire du jeu est expliquée au début de chaque mission du tutoriel, mais il n’est pas indispensable de les lire pour mener à bien les missions.

Après quelques minutes de jeu, premier constat: C’est beau ET fluide, GameBryo semble correctement exploité.

Les niveaux sont détaillés, nébuleuses, nuages de poussières, énormes vaisseaux et stations, un vrai plaisir pour nos yeux, surtout que la direction artistique n’est pas mauvaise, le tout étant assez agréable et cohérent.

Le Jeu :

Nous commençons une mission à bord de notre chasseurs et un pilote de niveau 6. Dans un champ de débris remplit de vaisseaux ennemis controlés par l’ordinateur (la démo du salon ne proposait que du PVE) nous avions pour simple objectifs de venir leur botter les fesses. Mes premières minutes furent un vrai calvaire et mon honneur en a prit un bon coup, c’est rapide et bourrin, et la prise en main du combo clavier/souris sur ce type de jeu m’a demandé un petit temps d’adaptation.

Nous avons clairement ressenti le tout comme un Freelancer en plus rapide et donc relativement moins précis, plus tard, confirmé comme étant l’inspiration principale des développeurs. La vue cockpit est belle à l’utilisation avec le combo clavier/ souris, mais est moins pratique que la vue à la 3e personne.

Une fois les premières minutes passées,  tout devient simple : S pour freiner, Z pour booster, Q et D  pour straffer respectivement à gauche et droite, coupler le tout avec les touches A et E pour faire des tonneaux, deux touches pour régler la vitesse du vaisseau, et deux autres pour définir la cible active et vous voilà prêt à défourailler.

Si nous avons d’abord regretté ce choix de gameplay axé arcade, on peut tout de même admettre que la prise en main ainsi que le plaisir de jeu est immédiat, c’est nerveux et on n’a pas le temps de se balader, c’est du pur combat.

Après cette mission de combat,  On passe sur une petite démo du système de commerce et de personnalisations du vaisseau.

L’arrimage à une station nous donne accès à un nouveau menu dans lequel nous trouverons le marchand. Au programme: des ressources (plus de cents différentes classés en 3 types) et des plans de construction à usage unique (pas pour de la production de masse pour le commerce).

Ensuite, viennent les pièces manufacturées pour le vaisseau: Cockpit, ailerons, armement, réacteur, coques, boucliers; beaucoup de pièces différentes possédant chacune leur design. Certaines pièces de même niveau auront un aspect similaire, tout en restant différentes, alors que les pièces de plus haut niveau verront leur design radicalement changé.

Le point sympathique dans tout cela est qu’à l’usage, un joueur pourra déterminer en regardant la coque du vaisseau adverse, son niveau en défense et en attaque et ainsi éviter ou engager le combat.

Cette démo s’est conclue par la gestion des missions et de la carte.

Misant tout sur l’action, Reakktor n’a pas voulu implémenter le voyage d’un point à un autre. On se déplace en sélectionnant le secteur de destination disponible dans une liste de l’ordinateur de bord de notre vaisseau. Le reste se fait en quelques secondes. Hyperdrive/jump ou autre système du même accabit, écran de chargement et nous y voila, autant dire que l’on s’y téléporte directement. L’exploration à proprement parler n’existera pas, certainement le plus gros manque pour nous, car l’espace a quelque chose de contemplatif, on est intuitivement amené à vouloir visiter des systèmes inconnus ou simplement se balader dans l’immensité de l’espace.

Pas de surprise: le système de choix des missions s’utilise de la même manière, on choisit sa mission sur la carte et on s’y téléporte instantanément.

Pour terminer, nous avons posé des questions sur la partie sociale et pvp. Les devs étant restés très discrets sur ces questions, nous savons tyout de même que tous les outils classiques seront présents : chat, gestion des clans mais surtout stations de clans. Bien sûr, des milliers d’idées fleurissent dans la tête des développeurs mais rien n’est fixé pour le moment.

En conclusion :

Quelques déceptions sur les points du commerce et exploration, ce qui pour nous lui manquera pour en faire un grand MMO. Malgré tout, le jeu nous a laissé une bonne impression surtout au niveau de l’action qui est permanente, sans oublier que ce jeu sera de type free to play.

Actuellement en béta fermée, l’open béta devrait avoir lieu vers octobre pour une sortie dans le meilleur des cas pour noël. Par contre les développeurs n’étant pas sous pression pour sortir leur jeu, ils ont la liberté de le couver encore quelques mois s’ils le désirent afin de sortir un produit qui soit bien fini, ce qui nous rassure déjà beaucoup.



Black Prophecy GamesCom 2010 Trailer
envoyé par spaceanomaly.

About Delva

10 comments

  1. Ca à l’air joli, m’enfin, moi j’attend plus un bon jeu de dogfight qu’un jeu ou on doit attendre des heures pour tuer 🙂

  2. Comment ça attendre des heures pour tuer ? XD

  3. je pense que c’est clairement le jeu qu’il te faut alors Faro

  4. bonjour,

    moi aussi j’aimerait bien tester cette démo mais paparement, la beta est fermé et en plus, après avoir lut votre test, il ne serat pas aussi bien que freelancer donc je suis rassuré car j’avait peur que la communauté des freelancer ne s’éffondre ^^
    très bon site sinon bonne conituation !

  5. salut à tous,

    moi aussi j’aurais bien voulus faire la bêta,mais bon!
    il a l’air génial,un petit défaut peut être,je trouve que le vaisseau est trop éloigné
    en mode 3e personnes!Enfin,c’est personnel,par contre la vue cockpit est d’enfer
    et les images magnifique!
    j’espère que le gameplay ne sera pas trop compliqué,parce qu’à voir les vidéos
    les manipulations avec l’ordinateur de bord n’ont pas l’air simples!!!

  6. Sinon vous jouer a quoi en ce moment ? Freelancer ? il y a du monde qui joue ?.
    Moi j’aimerais jouer a un jeux comme Battlestar Galactica Online en attendant ça sortie (comme Beyond the red line n’a jamais de serveur je recherche un jeux dans le style).

    En Free 2 Play sais le mieux sinon payant .

  7. On joue de temps en temps à Freelancer, quand freeworlds sera sorti on ira dessus je pense, au moins pour tester.

    Dans l’univers de BSG, à part Beyond red line et BSG online, je vois pas trop.

    Mais BSG online je compte pas trop dessus pour m’amuser.

  8. Je ne sais pas ce qu’il en est actuellement de la beta de BSG Online, mais le peu que j’y ai joué. Vaut mieux l’oublier. Sauf si les devs ont fait un revirement de situation à la dernière minute pour nous proposer un truc de fou. Mais, je n’y crois pas trop.

  9. Salut , quelqu’un aurait il des nouvelles de la beta ouverte?parce que pour l’instant il n’y a pas beaucoup de nouvelles!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *